Association Alfred Rehfous, CH - 1052 Mont-sur-Lausanne                   1860 -1912
PUBLICATIONS > Monographie
Alfred Rehfous: une mémoire oubliée? Paradoxe? Peut-on oublier une mémoire, celle d'un peintre? La réponse est non. Non, parce que la mémoire est là: l'œuvre de l'artiste, celle d'Alfred Rehfous, tangible, vibrante, faite de paysages, mais aussi d'études, de carnets de croquis et parfois d'illustrations de livres. Des paysages du Valais, de la campagne genevoise et vaudoise, du lac Léman, du Vully et de son lac de Morat, de la France voisine. Des paysages de chez nous, mais du temps passé. Passé de notre présent, ces paysages existent toujours, et leur peintre est oublié. Mais ses œuvres demeurent pourtant, accrochées aux murs de salons privés ou dans les réserves des musées.

Monographie consacrée au peintre:
Alfred Rehfous, (1860-1912).
Un peintre, une oeuvre.

31,2 x 25,5 cm. Hubert Barde.
Editions Slatkine 2011

Mémoire donc atrophiée, mémoire cachée, mémoire captive, mémoire endormie, mais mémoire tout de même, sommeil  que des ventes aux enchères troublent heureusement parfois. Il sied de ranimer ce souvenir. De redonner visage, chair et existence à cet amoureux du paysage, largement apprécié de son vivant. L'œuvre le mérite, l'artiste aussi. C'est l'ambition de cette monographie. Louis Gielly, ancien conservateur du Musée d'Art et d'Histoire de Genève, remarquait en 1935: «La production de Rehfous est considérable et mériterait une monographie qu'il serait d'ailleurs difficile d'écrire en raison de la dispersion des œuvres.» En effet, point de livre de raison, peu ou pas de suivi des ventes de ses tableaux, peu d'archives personnelles ou familiales à disposition. C'est donc par tâtonnements successifs qu'est née la trame de cet ouvrage, fondée sur les témoignages de contemporains du peintre, des critiques, les commentaires  d'historiens de l'art, des catalogues d'expositions, ainsi que sur l'actualité de l'époque, retracée grâce à diverses archives. Maurice Jean-Petit-Matile appelait  de ses vœux, en 1985, la mise sur pied d'une exposition. Parlant du tableau d'Alfred Rehfous, "Le plateau de Lentine", plateau situé sur la Commune de Savièse que l'artiste a peint à plusieurs reprises, il s'exclamait: «Devant une si parfaite réussite, on se demande s'il ne serait pas temps de remettre en valeur, grâce à une nouvelle rétrospective, un peintre vraiment trop oublié.»

A de rares exceptions, Alfred Rehfous ne datait pas ses œuvres, tableaux ou dessins. Il faut tenter alors de déterminer leurs dates approximatives d’exécution en nous fondant sur leur première exhibition publique, sur la graphie des signatures et sur les sites représentés. Il va sans dire qu'une datation d'après les expositions n'est possible que pour les oeuvres exposées du vivant du peintre. Pour les autres oeuvres, les paysages représentés peuvent suggérer une époque, guère plus.

Alfred Rehfous est mort en 1912. Unanimement apprécié par la critique de son temps, il a été débordé, vers la fin de sa vie, par des novateurs comme Ferdinand Hodler, Cuno Amiet, Giovanni Giacometti, Alexandre Perrier ou Félix Vallotton. Lui, dont l'ambition n'était pas d'ouvrir des voies nouvelles, est toujours resté fidèle à son style, même si celui-ci a évolué au fil du temps. Nombre de ses confrères de l'école de Savièse et, plus généralement, des peintres que le Valais a séduits, sont célèbres aujourd'hui: les Ernest Biéler, Raphy Dallèves, Edouard Vallet, Albert Chavaz, Marguerite Burnat-Provins ou Edmond Bille. On s'arrache leurs scènes de genre et leurs portraits, témoins d'un mode de vie disparu, tout comme les restitutions qu'ils ont données d'une nature encore inviolée. Pourquoi n'en irait-il pas de même pour les paysages de Rehfous? Mais encore faut-il promouvoir le peintre, créer l'événement autour de lui à l'occasion d'expositions et de ventes aux enchères.

La publication de la monographie, premier ouvrage d'envergure consacré à l'œuvre de Rehfous, est le résultat d'un long travail de compilation, de recherches en bibliothèques et de lectures. Partant de là, se sont développés des exercices plus originaux. Ils ont consisté, notamment, à tenter de recenser et de localiser la production d'Alfred Rehfous, de dater les tableaux, dessins et illustrations lorsque cela était possible, de déchiffrer les signatures et d'en établir l'évolution dans le temps, enfin de faire de l’ouvrage le miroir de ses œuvres grâce aux nombreuses reproductions qui illustrent ce volume.

L’ouvrage et les reproductions qui en ornent les pages font revivre la personnalité d'Alfred Rehfous et révéler au grand jour la qualité de son œuvre.


Editions Slatkine, Genève
Nombre de pages : 280
Date de parution : 07/10/2011
Présentation : 24 x 28 cm
Code EAN : ISBN 978-2-8321-0451-4

Prix TTC : CHF 79.-- (sus frais de port)

e-mail: slatkine slatkine.com
Tel 022 776 25 51 | Fax 022 776 35 27
Edition Slatkine - 5, rue des Chaudronniers - CP 3625, CH-1211 Genève 3


Reproduction, même partielle, interdite.
Tous droits réservés pour tous les pays.
© 2014 by AD webdesign